19 octobre 2017

Nicolas-Toussaint Desessarts [La Vie et les Crimes de Robespierre et de ses principaux complices] : Dumas

Ah que coucou !

Nous avons vu qui se chargeait de nommer et de faire exécuter les sentences des tribunaux révolutionnaires, et bien voici celui qui en organisait le fonctionnement :

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

C'était un des complices de Robespierre le plus haï par tous nos ancêtres...

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

17 octobre 2017

Tolstoï [Contes et Fables] : Le Loup et l'Ecureuil

Ah que coucou !

Hier j'avais la version original de ce texte sous les yeux et, parce que je pensais qu'il serait facile à retrouver : j'ai totalement zappé le fait que le titre est différent :O... et je n'ai donc pas noté le volume et la page où retrouver la fable suivante, ainsi que son titre en russe dans lequel il n'y a ni le mot "loup" ni le mot "écureuil" (vous comprenez la difficulté pour relier les 2 versions ???) :


Bon, quand je le retrouverai je supprimerai le texte se trouvant sous ma signature pour vous le proposer avec la V.O. en téléchargement...

Bisous,
@+
Sab

L’écureuil sautant d’une branche à l’autre tomba un jour sur un loup endormi.
Le loup le saisit et voulut le dévorer.
L’écureuil le supplia de l’épargner.
- C’est bien, dit le loup, je t’épargnerai, mais à la condition que tu me diras pourquoi vous êtes, vous, écureuils, toujours si gais. Moi, je m’ennuie toujours, tandis que vous, je vous vois jouer et sautiller sans cesse.
L’écureuil répondit :
- J’ai peur de toi, je n’ose parler ; laisse-moi sauter sur la branche, et je te le dirai.
Le loup le lâcha.
L’écureuil sauta sur l’arbre, et, de là, lui dit :
- Tu t’ennuies toujours, parce que tu es méchant, la cruauté te dessèche le cœur. Nous, nous sommes gais parce que nous sommes bons, et que nous ne faisons de mal à personne.

15 octobre 2017

Richard Brautigan [Vengeance de la Pelouse] : Brève histoire de la religion en Californie

Ah que coucou !

Alors que la petite famille campe, la fille de Richard Brautigan, alors âgée de 3 ans, aperçoit des daims, et, comme toujours avec les petits de cet âge-là, elle veut s'en approcher, certainement pour les caresser - on ne le saura jamais, Richard Brautigan l'ayant rattrapée et éloignée des daims ;)... A côté de leur tente se sont installé une vingtaine de chrétiens qui, en autre, chantent... le lendemain de l'aventure avec les daims, une des femmes s'approche de la petite fille et lui propose une part de gâteau et de se rapprocher d'eux pour les entendre chanter...

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

13 octobre 2017

Voltaire : Au sujet du Testament politique du Cardinal de Richelieu

Ah que coucou !

Pourquoi aujourd'hui le titre de l'article ne correspond-il pas au titre de l'e-book proposé à la lecture ? Parce que tout simplement cet e-book regroupe trois textes écrits par Voltaire au sujet de ses doutes concernant le Testament politique attribué au Cardinal de Richelieu (1585 - 1642)... oui, Voltaire est plus qu'étonné d'y lire certains passages qu'il estime de ne pas être élaboré par le Cardinal de Richelieu... et il en profite, ici, pour nous expliquer quelques détails / habitudes de ce très haut personnage français du 17e siècle... informations qu'on ne trouve pas forcément dans nos manuels d'histoire actuels...

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

Cet e-book regroupe les 3 textes suivants :
Doutes nouveaux sur le testament attribué au Cardinal de Richelieu
Doutes nouveaux sur l'authenticité du Testament politique attribué au Cardinal de Richelieu et sur les remarques de M. de Foncemagne
Lettre écrite depuis l'impression des Doutes
Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

11 octobre 2017

Nicolas-Toussaint Desessarts [La Vie et les Crimes de Robespierre et de ses principaux complices] : Henriot

Ah que coucou !

Tout au long de ce texte le lecteur peut croire que toute la France s'est transformée en un vaste goulag / camp de la mort ! Pour que vous puissiez comprendre mieux, si tel avait été le cas, Henriot aurait endossé l'uniforme du commandant de camp. C'est plus clair comme ça ? Lui aussi doit certainement être innocent des crimes commis ;)... Dieu merci, la justice en triomphant de lui l'a mis dans un hideux état (je sais, ça peut paraître sadique à certains, mais lisez et vous ne la trouverez plus si sadique que ça, la remarque...) avant de l'expédier à la "sainte-guillotine" !

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français


AMES SENSIBLES S'ABSTENIR !

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

9 octobre 2017

Tolstoï [Contes et Fables] : La Puce et la Mouche

Ah que coucou !

Je n'ai pas retrouvé la version russe de ce conte-ci actuellement... mais je sais qu'elle est quelque part par là... Alors, pour le moment, vous trouverez le texte sous ma signature...


Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab
La puce et la mouche se rencontrèrent ; la puce revenait de la campagne, et la mouche allait à la ville.
La puce regarda la mouche et ne la reconnut pas, toute sèche, le ventre plat et les pieds longs.
La mouche s’étonna aussi de l’état de la puce, toute aplatie et bossue.
- Bonjour, lui dit la puce, d’où viens-tu ?
- Je viens de la ville, répondit la mouche.
- Et pourquoi es-tu devenue si sèche ? ajouta la puce.
- Parce que, reprit la mouche, on ne vit pas bien là-bas.
- Et pourquoi cela ?
- On y est trop propre ; on entre dans une riche maison, et l’on se dit : Voilà où je vais bien me nourrir. Mais le repas terminé, deux domestiques arrivent qui enlèvent tout, en mangent une partie, et ce qui reste sur la table est lavé, nettoyé. D’autre fois, on va chez un pauvre ; il n’a pas toujours de quoi manger pour lui-même, mais, malgré cela, il est propre : on lave chez lui la moindre chose. Alors, je me suis décidée à quitter la ville, je vais de nouveau à la campagne ; là du moins, si la nourriture est plus simple, la vaisselle n’est pas si bien lavée. Eh bien, et toi, petite tante, comment vis-tu là ?
- Oh ! répondit la puce, cela ne va pas non plus à la campagne ; les gens dorment peu et deviennent très-maigres ; on saute sur le banc, ou sur le poêle, et l’on ne trouve rien à manger ; si, par hasard, on mord sur quelque chose, vite les gens se lèvent, courent aux champs où ils passent parfois les nuits. Alors, je vais à la ville ; peut-être trouverai-je plus facilement à me nourrir là-bas.
- Va ! va ! ma petite, ce séjour convient à ta profession ; tu y trouveras des gens très-gras et qui dorment jusqu’à midi. Je me suis trouvée un jour avec une puce, elle avait tellement sucé la chair des bârines qu’elle pouvait à peine se traîner.
- Alors, adieu ! dit la puce, j’aurai peut-être la même chance ; comment ne trouverais-je pas à bien vivre, là où il n’y a que des dormeurs ?
La puce sauta jusqu’à la ville, et la mouche vola du côté de la campagne.

7 octobre 2017

Richard Brautigan [Vengeance de la Pelouse] : Brève histoire de l'Etat d'Oregon

Ah que coucou !

Dans cette nouvelle, Richard Brautigan est âgé de 16 ans... et veut montrer qu'il est un homme en faisant du stop avec sa carabine de calibre 30-30. Quand un conducteur le prend, il dit qu'il part chasser le daim...
Un jour, en fin d'après-midi, on l'arrête sur une petite route boueuse où il croise un garçon accompagné de ses sœurs...

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

5 octobre 2017

T. de Robville : L'Homme au Masque de Fer ou les 2 jumeaux

Ah que coucou !

Qui d'entre nous n'a jamais entendu parler du Masque-de-Fer ? Beaucoup de choses ont été dites à son sujet et toutes nous révéler une chose : nous ignorons qui était le Masque-de-Fer (s'il n'a pas été une fable et s'il a réellement existé).
Et aujourd'hui je vous propose une des spéculations faites concernant son identité :

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

A la lecture du titre, je pensais naïvement que j'allais y trouver là des preuves irréfutables concernant l'identité du Masque-de-Fer ; mais l'auteur ne fait que de répéter ce que d'autres ont affirmé avant lui sans plus d'arguments et avec plus de contradictions... bref, après lecture le lecteur ne peut que croire moins fort que l'Homme de fer était le frère jumeau de Louis XIV... tout comme il ne peut croire que faiblement que l'Homme de Fer était en réalité Nicolas Fouquet... surtout après lecture de ce qu'aurait mentionné le Cardinal de Richelieu dans ses Mémoires comme quoi, de son vivant, personne n'avait réussi à découvrir qui était dissimulé derrière un masque de fer... bref d'autres possibilités restent d'actualité dont une, assez récente, comme quoi l'Homme au Masque de Fer ne serait en fait qu'une arnaque du Capitaine de Saint-Mars qu'il a mis en place après le décès de Nicolas Fouquet... (mais ça aussi, c'est un peu gros à croire ;))
Connaîtrons-nous un jour la solution de cette énigme ? L'avenir nous le dira !

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

3 octobre 2017

Charles Perrault : Critique de l'opéra ou Examen de la Tragédie intitulée Alceste ou le triomphe d'Alcide

Ah que coucou !

Alceste ou le Triomphe d'Alcide est un opéra composé par Philippe Quenault et Jean-Baptiste Lully en 1673 - pour plus d'information, cliquez ici...
Et comme toute œuvre, elle a reçu aussi des critiques négatives... mais voilà, ces critiques ne sont nullement justifiée et Charles Perrault a donc décidé, à l'aide du dialogue suivant, de prendre la défense de ce chef d'œuvre...

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français du 17e siècle

Cleon est ravi par l'Opéra qu'il vient de voir... il en parle à Aristippe qui lui apprend qu'il ne faut pas qu'il apprécie un tel spectacle qui ne respecte nullement l'histoire de la tragédie grecque racontée par Euripide. Cleon, étonné par ce que lui apprend son ami, cherche à comprendre pourquoi Aristippe prétend avoir détesté cet opéra après avoir avoué qu'il l'avait adoré...

Par la voix de Cleon, Charles Perrault explique ici pour quel motif on ne peut reprendre une œuvre aussi ancienne sans changer quelques points : les mœurs changeant, il faut adapter l'œuvre à l'époque, au pays, aux coutumes... et dans ce cas, faut-il en blâmer les adapteurs / auteurs qui, par ce travail, font que la dite-œuvre pourra traverser leur siècle pour être appréciée par les générations futures ?
De plus, Charles Perrault en profite aussi pour mettre le lecteur en alerte et ne pas forcément croire toutes les rumeurs qui circulent ;)...

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

1 octobre 2017

Nicolas-Toussaint Desessarts [La Vie et les Crimes de Robespierre et de ses principaux complices] : Payan

Ah que coucou !

Tenant à mes nerfs, je ne cherche pas ce que CES historiens PRO-ASSASSINS racontent au sujet de ce petit toutou qui obéit très bien à son dieu : Robespierre !! plutôt, si bien, qu'il pourrait faire rêver tous les propriétaires de chiens qui souhaiteraient que le leur obéissent aussi bien...

Payan ne jouait pas un rôle de décideur, mais d'exécuteur, en cela qu'on lui donnait une liste de noms, et, sans se poser la moindre question, il les envoyait tous, sans discernement, à la guillotine ! en prétendant un pseudo jugement par un tribunal révolutionnaire... Payan, petit toutou à Robespierre, avait la charge de nommer les tribunaux révolutionnaires ; c'est ainsi qu'il s'est occupé de celui d'Orange, connu pour avoir décimé la population de toute cette région...

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

Allez-y ! constatez par vous mêmes jusqu'où va l'abjection de ces pseudo historiens véritables assassins !! avec eux, les coupables sont innocents et les victimes coupables !!

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

29 septembre 2017

Georges Chaulet : Fantômette et le Brigand

Ah que coucou !

Dans la série "Fantômette" voici la 12e de ses aventures (que je ne peux pas fournir gratuitement sur ce blog pour cause de droits ; par contre, je peux vous mettre en appétit pour l'acheter pour vos têtes blondes...) :









Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

27 septembre 2017

Tolstoï [Contes et Fables] : Deux Moujiks

Ah que coucou !

Je n'ai pas encore trouvé la version originale de ce texte... et, comme il s'agit d'un conte court, je le propose pas en téléchargement mais en lecture directe (le texte suivant se trouve sous ma signature) :


... et on ne peut que constater que le dernier moujik arrivé a parfaitement raison ;)...

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

Deux moujiks se rencontrèrent ; l’un revenait de la ville, et l’autre s’y rendait.
Leurs traîneaux s’accrochèrent :
L’un d’eux cria : - Laisse-moi passer ! il faut que je me rende vite à la ville !
Et l’autre reprit :
- C’est toi qui dois me céder la place, il faut que je rentre à la maison.
Ils crièrent longtemps. Enfin un troisième moujik, témoin de leur querelle, leur dit :
- Celui de vous qui est le plus pressé doit se retirer en arrière.

25 septembre 2017

Richard Brautigan [Vengeance de la Pelouse] : On fait connaissance

Ah que coucou !

A l'occasion de la promotion de son dernier film, un réalisateur célèbre vient visiter sa fille quelques jours à San Francisco. Cette visite, ponctuée avec les différents rendez-vous, est faite en compagnie de sa nouvelle maîtresse que sa fille ne connaît pas...
A votre avis, ça se passe bien ou mal ?
Eh bien, pour le savoir, lisez cette nouvelle :

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

23 septembre 2017

Nicolas-Toussaint Desessarts [La Vie et les Crimes de Robespierre et de ses principaux complices] : Saint-Just

Ah que coucou !

Enervée contre ces historiens qui veulent faire passer des assassins de masse pour leurs malheureuses victimes, je n'ose plus chercher aujourd'hui quelles éloges doivent être faits pour cet odieux personnage qu'était Saint-Just !! et je m'aperçois, au fil de mes lectures sur cette époque, que la crédibilité de tous les historiens français s'écroule tel un château de cartes car je me pose la question suivante : quel autre héros national ne fut pas un héros mais un être abominable, abjecte, ne méritant nullement ce digne titre... Oui, messieurs, -dames, les historiens, vous avez perdu une de vos adeptes... Maintenant je ne vous fait plus confiance et je me réjouis que l'histoire ne soit plus enseignée d'office dans les écoles de la République : au moins, peut-être que les générations suivantes de Français seront protégées, ainsi, de vos propagandes assassines !! et qu'ainsi, ceux qui voudront connaître l'histoire de notre pays, fassent leurs recherches par eux-mêmes !! et ne passent plus par vos manuels, vos livres dont le prix sera toujours bien trop élevé pour VOS MENSONGES !!

Vu qu'on ne peut pas faire confiance à nos Historiens comme nous ne pouvons plus avoir confiance en la presse française, voici donc la Vérité sur les agissements de cet autre assassin de masse qu'était Saint-Just :

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

21 septembre 2017

Tolstoï [Contes et Fables] : Le Tzar et la Chemise

Ah que coucou !

Voici un petit conte qui rappelle (plutôt, c'est le contraire) celui écrit par Anatole France et ayant pour titre La Chemise (pour y accéder, cliquez ici)...

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langues : Français et Russe

Nota : La VO se trouve à la suite de sa traduction...

Bon, il y a une ressemblance certaine mais il ne s'agit nullement d'une adaptation et/ou d'une traduction... la conclusion n'est pas identique comme le développement ;)... bref, lisez les 2 et vous comprendrez ce que je tente d'expliquer ici ;) mdrr !

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

19 septembre 2017

Richard Brautigan [Vengeance de la Pelouse] : Associés

Ah que coucou !

Avez-vous déjà remarqué ? parfois, au cinéma, le spectacle de la salle est plus intéressant que celui qui se trouve sur l'écran ;)... et bien, dans cette nouvelle, Richard Brautigan nous raconte un de ces petits spectacles qui se passe dans la salle pendant que sur l'écran ;)...

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

17 septembre 2017

Nicolas-Toussaint Desessarts [La Vie et les Crimes de Robespierre et de ses principaux complices] : Couthon

Ah que coucou !

A nouveau, les HISTORIENS TENTENT DE NOUS TROMPER concernant les crimes de Couthon afin de préparer l'esprit français à l'accepter, lui aussi, au Panthéon des héros français ??? Oui, cliquez ici (nb 19.09.17 : la page a été supprimée et c'est tant mieux pour toutes les victimes de cet odieux personnage !) pour savoir ce que CES historiens tentent de faire croire à la Région Auvergne-Rhone-Alpes ! Pas mal, ça encore !!! Bientôt ces mêmes historiens vont vouloir que nous considérions Heinrich Himmler comme un héros aussi ? et pourquoi pas Nikolaï Iejov, chef suprême du NKVD, très actif lors des purges staliniennes ?! hein, pourquoi pas ??? Les victimes, décédées, ne peuvent pas crier leur horreur !! alors on peut faire passer ces meurtriers pour des héros !!

Historiens !
REMBOURSEZ VOS SALAIRES ! VOUS FAITES VOTRE TRAVAIL TROP MAL !!!

Oui, voici comment est qualifié le criminel Couthon par ses contemporains, plus apte à juger que ces historiens de pacotille !!

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

15 septembre 2017

Tolstoï [Contes et Fables] : Les Richesses que Dieu donne à l'Homme

Ah que coucou !

A nouveau, je n'ai pas réussi à trouver le titre en version originale, je n'ai donc pas le texte en russe à vous proposer :(... et comme ce conte est très court, je ne vous le propose pas en téléchargement mais vous pourrez le lire sous ma signature ;)...


Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

Un homme, mécontent de son sort, se plaignait à Dieu : - Le bon Dieu, disait-il, envoie aux autres des richesses, et à moi ne me donne rien ! Comment puis-je débuter dans la vie, ne possédant rien ?
Un vieillard entendit ces paroles et lui dit :
- Es-tu aussi pauvre que tu crois ? Dieu ne t’a-t-il pas donné la jeunesse et la santé ?
- Je ne dis pas non, et je puis être fier de ma force et de ma jeunesse.
Le vieillard prit alors la main droite de l’homme et lui demanda :
- Voudrais-tu te laisser couper cette main pour mille roubles ?
- Non, je ne le voudrais certes pas !
- Et la main gauche ?
- Celle-là non plus !
- Et consentirais-tu à devenir aveugle pour dix milles roubles ?
- Que Dieu m’en préserve ! je ne voudrais pas donner un œil pour la plus forte somme !
- Vois, ajouta le vieillard, quelles richesses Dieu te donne, et cependant tu te plains !

13 septembre 2017

Richard Brautigan [Vengeance de la Pelouse] : Un Film de Marbre pâle

Ah que coucou !

Nouvelle beaucoup trop courte pour vous en parler sans plagier l'auteur. Vous trouverez le texte sous ma signature.

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab


La pièce avait un haut plafond victorien, et il y avait une cheminée de marbre, et un avocatier qui poussait sur la fenêtre, et elle était couchée près de moi et dormait, très belle et blondement.
Et je dormais aussi, et l’aube commençait à poindre. C’était en septembre.
En 1964.
Alors, brusquement et de façon inattendue, elle s’est assise sur le lit - je me suis réveillé immédiatement - et elle a entrepris de sortir du lit. Elle n’avait as l’air de plaisanter.
- Qu’est-ce que tu fais ? ai-je dit.
Elle avait les yeux grands ouverts…
- Je me lève, a-t-elle dit.
et d’un bleu de somnambule.
- Reviens te coucher, ai-je dit.
- Pourquoi ? a-t-elle dit, à demi hors du lit, un pied blond déjà sur le sol.
- Parce que tu dors.
- Oh… d’accord.
Elle avait compris ; et elle est revenue se coucher, s’est enroulée dans les couvertures et s’est nichée contre moi. Elle n’a pas prononcé un mot de plus et elle n’a plus bougé.
Elle était étendue là, profondément endormie ; ses errances étaient terminées et les miennes ne faisaient que commencer. Cela fait des années que je repense à cet épisode banal. Il ne me quitte pas et repasse sans cesse dans ma mémoire comme un film de marbre pâle.

11 septembre 2017

François-Joseph Deschiens : Causes peu connues de la révolution du 9 thermidor

Ah que coucou !

J'ai hésité avant de mettre cet e-book ici parce que François-Joseph Deschiens, écrivain contrairement à Nicolas-Toussaint Desessarts, s'adresse ici à des témoins de cette terrible époque qu'était la Terreur ; alors, ce qui montrait l'horreur de Robespierre pour eux (les mœurs évoluant), ne montrent pas toute sa monstruosité pour nous, leurs descendants ;) et nous risquons de nous tromper sur les intentions véritables de l'auteur qui ne fait nullement l'apologie de Robespierre !! qu'il définit ainsi :

Bon, après cet court avertissement, voici l'e-book :

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

Dans lequel il rappelle que Robespierre n'était pas seul... et que c'est parce qu'il avait condamné à mort certains de ses anciens complices : Vadier, Collot-d'Herblois, Barrère, Billaud-Varennes (entre autre) que nous, peuple français, avons eu le pied à l'étrier pour sortir notre pays de sa terreur tout en vengeant le sang innocent versé à cause de tous ces meurtriers...

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

9 septembre 2017

Stéphane Ajasson de Grandsagne : La Mort d'une jeune villageoise

Ah que coucou !

J'avoue. Avant aujourd'hui je n'avais jamais entendu parlé de cet auteur... D'ailleurs, il est surnommé : "l'Oublié"... pourtant, d'après ce que nous pouvons en juger de ce texte, il écrit bien :

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

Il s'appelait Paul. Ils devaient se marier mais il est décédé.
Elle est triste et découragée. Elle aimerait le retrouver.
Quand elle le voit alors qu'elle est près de son tombeau...

Ce qui advint ensuite ? eh bien découvrez-le par vous même...

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

7 septembre 2017

Tolstoï [Contes & Fables] : Le Moujik et le Cheval

Ah que coucou !

Il n'est pas toujours évident, en ayant la version française, de retrouver la version originale d'une œuvre... Par exemple, regardez aujourd'hui. Le titre de ce conte de quelques lignes en français est : Le Moujik et le Cheval, la traduction en russe est : Mужик и Лошадь. Tolstoï a bien donné ce titre à un court texte... mais voilà, il ne s'agit nullement de la même histoire !!! J'ai recherché alors dans tous les textes en russe de Tolstoï, quelle histoire pouvait correspondre à la version française... J'ai jeté un coup d'œil à tous les textes auxquels j'avais accès où était mentionné dans le titre soit le mot "Moujik" soit le mot "Cheval", j'ai même relu rapidement le conte des "2 chevaux"... je n'ai pas réussi à retrouver le texte original que le conte suivant (si court que vous pourrez le lire en dessous de ma signature) traduit en français :'(...


Si un jour je remets la main dessus, je mettrais ce conte en téléchargement... pour le moment et bien... lisez plus bas !

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

C’était pendant la guerre ; on fuyait devant l’ennemi.

Un moujik alla dans la prairie et dit à son cheval :

- Suis-moi bien vite, ou les ennemis te prendront.

- Je ne te suivrai pas, répondit le cheval, je ne serai pas plus mal chez les ennemis : il m’est indifférent de travailler pour toi ou pour eux.

5 septembre 2017

Richard Brautigan [Vengeance de la Pelouse] : Les Bureaux de Poste de l'est de l'Oregon

Ah que coucou !

Richard Brautigan part à la chasse avec son oncle Jarv. A leur arrivée ils découvrent que des chasseurs ont tué 2 oursons et qu'ils se préparent à partir à la recherche de leur mère... quand soudain l'oncle Jarv décide d'envoyer une carte postale... il emmène son neveu avec lui. Dans le bureau de Poste, Richard Brautigan y découvre une étrange photo pour un bureau de Poste... Vous voulez savoir pourquoi il est si étonné ? et bien lisez la nouvelle suivante :

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

3 septembre 2017

Pierre Loti [Japoneries d'Automne] : L'Impératrice Printemps

Ah que coucou !

Pierre Loti s'étant promis d'écrire quelques mots concernant l'exquise impératrice du Japon une fois rentré en France, la nouvelle suivante clôture donc naturellement ce recueil Japoneries d'Automne :

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

Pierre Loti, par ruse, a réussi à se faire inviter à la fête, très fermée, des chrysanthèmes présidée par l'Impératrice du Japon en personne. Evidemment, connaissant son opinion concernant le changement d'image radicale du Japon, nous ne pouvons qu'être étonnés par sa volonté de rencontrer ceux qui ont décidé cette occidentalisation soudaine du Pays du Soleil levant... et c'est avec une immense surprise que nous constatons qu'au début de son séjour au Japon, Pierre Loti n'était pas si "négatif" concernant ces changements dont il a été le témoin et qu'il a tournés en ridicule...

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

1 septembre 2017

Nicolas-Toussaint Desessarts [Vie et Crimes de Robespierre et de ses principaux complices] : 1. Robespierre

Ah que coucou !

Au moment où j'écris cet article, cela fait depuis quelques jours que je ne décolère pas contre nos historiens ! contre ceux qui perçoivent un salaire pour étudier l'Histoire de France, faire le tri dans les documents afin de faire sortir la VERITE HISTORIQUE des différents épisodes qui la composent afin de nous l'enseigner !! Si actuellement j'avais un de ces historiens devant moi, je lui enverrais bien à travers la figure tous les manuels d'histoire qui enseignent aux jeunes Français cette partie de la révolution française qu'est LA TERREUR en lui demandant de nous montrer où il a été cherché le fait que Robespierre était, lui aussi, un héros révolutionnaire, une pauvre victime des circonstances et de l'injustice de cette période mouvementée !!! ce qui en fait un héros, qui a le droit de voir sa statue fleurir sur le sol français qu'il a voulu tuer, dont le nom est porté par de nombreuses rues françaises, bâtiments administratifs français !! comme s'il avait respecté les Droits de l'Homme !! A partir de quel moment a-t-on trompé les Français sur cette partie de l'histoire de notre pays ? et pourquoi ? est-ce pour plaire à un parti politique qui, n'ayant pas de véritables héros a tenté de s'en attribuer un en le fabriquant de toutes pièces ???

Oui. Depuis quelques jours je lis différents témoignages, différents ouvrages, différents discours prononcés par le-dit Robespierre et je n'y trouve rien d'autre que des preuves qu'il n'était qu'un cinglé assassin, imbu de lui-même, lâche en plus d'être peureux, arriviste et qui a profité des événements pour s'introduire, empoisonner et détourner toutes les bonnes idées révolutionnaires afin de spolier TOUS LES FRANCAIS et ASSASSINER tous ceux qui n'avaient pas encore 15 ans en 1789 (c'est ce qu'il a répondu quand on lui a posé la question pour savoir à partir de combien de victimes il estimera pouvoir faire arrêter tous les massacres !!) et je ne vous parle pas de tout ce qu'on  a découvert dans ses papiers après sa mort...

Alors quoi ! les Historiens savent-ils lire ? savent-ils faire les recherches que leur profession les obligent à faire ? et LES FONT-ILS ???? ou se contentent-ils seulement de retranscrire ce qu'ils ont appris à l'école ???? s'ils font ainsi : il faut leur diminuer leur salaire car ils sont SURPAYES !!!


Bon, passons maintenant à l'e-book d'aujourd'hui dont vous venez d'en lire quelques extraits :

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français du 18e siècle

Ce livre n'est pas à mettre entre toutes les mains car certaines descriptions peuvent heurter les esprits... donc :

AME SENSIBLE, S'ABSTENIR !

Le texte n'est pas écrit par un écrivain - Nicolas-Toussaint Desessarts étant d'abord un libraire, un imprimeur - alors ne vous attendez pas à des phrases élaborées. Elles sont simples et crues dans leur description. Elles sont mises à la suite des unes des autres par ordre chronologique et non par ordre d'idées... ce qui en augmente encore plus l'effet sur le cerveau du lecteur... (j'avoue que le temps de la lecture, je bondissais au plafond et j'ai regretté de n'avoir pas vécu à cette époque-là pour faire subir à Robespierre les pires supplices : même si à l'annonce de son "malheur" d'avoir reçu une balle à la mâchoire qui lui a désolidarisé les 2 os principaux qui la composent j'ai ressentis un plaisir, que l'on pourrait qualifier de "sadique", et l'envie de sauter au cou du gendarme auteur de ce coup-là pour l'étouffer de gros bisous pour le remercier et l'applaudir ;)).

Certains, pro-Robespierre, pourraient affirmer qu'il ne s'agit là que d'un livre accusant et maltraitant les héros révolutionnaires (comme il y en a eu à la Restauration, sous l'Empire), sauf que là... non ! il s'agit pas de cela...
A savoir, quand un tel être abjecte disparaît du monde des "intouchables", les langues se délient, certaines mentent, certes, mais la majorité énonce la Vérité du quotidien. Comment sais-je que ce livre nous apprend la Vérité ? Tout simplement :

1. le texte original d'où est tiré cet e-book est la 2nde édition qui a été faite en 1797 (donc peu de temps après que Robespierre a été guillotiné pour le bien de tous les Français !), non longtemps après la première édition... d'ailleurs l'auteur explique pourquoi il a fait cette édition : ses amis lui ont juste suggéré d'en changer le titre afin de le rendre plus explicite...
2. avant d'avoir lu cet ouvrage, j'ai lu les discours de Robespierre après être tombé sur un témoignage assez virulent d'une de ses victimes qui a eu la vie sauve juste parce que la Convention s'est débarrassé de Robespierre... j'avais été si étonnée par la virulence et la violence de ses propos à l'encontre de Robespierre que j'ai décidé d'en apprendre un peu plus que ce que nous avons appris en cours d'histoire afin de savoir qui avait raison : Robespierre pour l'avoir condamné ou lui qui accusait Robespierre d'être à l'origine de tous les maux que la France connaissait à cette époque ?
3. j'étais si horrifiée par ce que je lisais concernant le comportement et le caractère de cet individu, que j'ai picoré, en même temps, d'autres témoignages de l'époque et j'ai découvert : tous les témoins sont d'accord ! Robespierre n'est en rien un homme ayant eu de bonnes intentions pour la France et les Français !! tout au contraire : le surnom qui revient souvent dans leurs écrits est le mot "tyran"...

Alors maintenant, si quelqu'un parvient à expliquer ce que le dit-Robespierre a pu faire pour que d'un coup d'un seul, un non-contemporain à Robespierre a décrété qu'il fallait l'élever au Panthéon des héros français, qu'il ne se gêne surtout pas pour nous l'expliquer ! mais attention, dans ce cas-là, il faudra une argumentation plus que parfaite !! parce qu'avec tout ce que j'ai appris à son sujet en lisant les témoignages de ses contemporains et ses discours ;)...

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

30 août 2017

Richard Brautigan [Vengeance de la Pelouse] : Calibre 44-40

Ah que coucou !

Pour protéger ses moutons des loups, Cameron possède une Winchester et de nombreuses, trop nombreuses, munitions... or... il n'y a aucun loup dans les environs... Cameron décide alors d'utiliser ses munitions pour ???

A vous de lire ;) !

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

28 août 2017

Pierre Loti [Japoneries d'Automne] : Yeddo

Ah que coucou !

A la veille de son dernier départ du Japon, Pierre Loti décide de visiter la ville d'Yeddo, dont nous avons parlé déjà (cf : Pierre Loti [Japoneries d'Automne] : Un Bal à Yeddo, cliquez ici pour y accéder directement). Yeddo est connu non seulement pour son temple mais aussi pour son quartier chaud dans lequel les Gueisha sont exposées dans des vitrines... ici Pierre Loti explique clairement les relations existantes entre le peuple japonais et la prostitution qui est totalement à l'opposé de celles qui existent en Europe (aujourd'hui encore), et plus spécialement en France où les Parisiennes, ses contemporaines, se sentiraient offusquées si elles savaient que les kimonos qu'elles adorent porter étaient des "résidus" de ces prostituées ou de ces acteurs travestis en femme...
oui, cette nouvelle-là, si vous êtes soit hypocrite avec la sexualité et/ou obsédé sexuel, n'est pas pour vous car pendant que les premiers seront offusqués qu'on puisse admirer ces belles demeures où se trouvaient les maisons closes, les seconds, eux, s'impatienteront d'attendre que Pierre Loti se décide enfin de parler de sexe ;)...

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

Par contre, nous retrouvons à nouveau sa prise d'opinion comme quoi les Japonais ne doivent pas adopter les coutumes européennes mais garder les leurs, que Pierre Loti admire... sous crainte de devenir une population sans âme et, de ce fait, horrible... (opinion que Pierre Loti partage avec les ultra-conservateurs nippons de l'époque ;)... ah ! ça ! Pierre Loti hais cette européanisation du Japon, c'est le cas de le dire)...

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

26 août 2017

Tolstoï [Contes et Fables] : Trois Amis

Ah que coucou !

Parce que je n'ai pas retrouvé la version originale de ce conte de quelques lignes (je ne parviens pas à savoir quel peut être son titre :(... si quelqu'un le sait, merci de prévenir afin que je puisse y ajouter la version originale et vous la proposer en téléchargement ;)...), je vous le mets au-dessous de ma signature :


Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab


Un homme avait trois amis : son argent, sa femme et ses bienfaits. Etant sur le point de mourir, il les envoya chercher tous les trois pour leur faire ses adieux.

Il dit au premier qui se présenta :

- Adieu, ami, je meurs !

L’ami lui répondit :

- Adieu ; lorsque tu seras mort, je ferai brûler un cierge pour le repos de ton âme.

Le deuxième vint, lui fit ses adieux et lui promit de l’accompagner jusqu’à la tombe.

Enfin, le troisième arriva :

- Je meurs ! lui dit le mourant, adieu !

- Ne dis pas adieu, lui répondit l’ami, je ne me séparerai pas de toi : si tu vis, je vivrai ; si tu meurs, je te suivrai !

L’homme mourut ; l’argent lui donna un cierge, sa femme l’accompagna jusqu’à la tombe, et ses bienfaits le suivirent dans la vie et dans la mort.

24 août 2017

Richard Brautigan [Vengeance de la Pelouse] : Journée parfaite en Californie

Ah que coucou !

Comment nous imaginons-nous la Californie ? eh bien, surtout d'après ce que nous montre Hollywood... Dans cette nouvelle Richard Brautigan nous montre une autre Californie... une Californie où vivent des Californiens au quotidien... et là, il nous parle d'une activité de loisir (non, ils ne passent pas toutes leurs journées au cinéma ;D)... la plongée sous-marine...

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

22 août 2017

Pierre Loti [Japoneries d'Automne] : Au Tombeau des Samouraïs

Ah que coucou !

Aujourd'hui Pierre Loti nous emmène dans le temple de Sengaku-Ji (泉岳寺, aujourd'hui à Tokyo, cliquez ici pour accéder à toutes les informations touristiques le concernant - en français) et nous nous apercevons qu'entre la légende qu'avait lue Pierre Loti enfant et la graphie des noms aujourd'hui, il y a une différence (normale quand on sait ;))...

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

En France nous avons "créé" la légende d'un roi gaulois au temps de Jules César que nous avons nommé "Vercingétorix" afin, que suite à notre défaite de 1870, nous reprenions du "poil de la bête" (on va dire ça comme ça ;))... et bien, au Japon aussi, à une certaine époque, ils ont été obligé de se souvenir des héros des temps anciens pour supporter leur actualité... et c'est à ce moment-là que s'est développée la légende des 47 fidèles Ronins (= samouraïs sans maître) qui s'est certainement embellie aussi...

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

20 août 2017

Tolstoï [Contes et Fables] : Comment le Moujik partagea l'Oie

Ah que coucou !

Nous savons tous qu'il est toujours compliqué de partager de façon équitable... et cela que nous soyons riches ou pauvres, malades ou bien portant, jeunes ou vieux, hommes ou femmes, adultes ou enfants...
Le Bârine, propriétaire du moujik, lui aussi ignore comment partager entre lui, sa femme, ses deux fils et ses deux filles, l'oie que le moujik lui apporte en espérant, qu'en retour, il aura du pain... et c'est pourquoi il demande son aide au moujik qui... lui... y parvient et la Bârinia, en retour, lui donne et pain et argent... Comment a-t-il fait ? et bien lisez le conte suivant :

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langues : Français et Russe

Nota :
La version russe se trouve à la suite de la traduction française.

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

18 août 2017

Richard Brautigan [Vengeance de la Pelouse] : L'Elastique de Thoreau

Ah que coucou !

Nouvelle trop courte, je vous la propose à la suite de ma signature...

Bisous,
@+
Sab


La vie est aussi simple que de traverser le Nouveau-Mexique à bord d’une Jeep d’emprunt, avec, près de moi, une fille si jolie que, chaque fois que je la regarde, je me sens bien des pieds à la tête. Il a neigé beaucoup et nous avons dû faire deux cent quarante kilomètres de plus, parce que la neige, comme un sablier, a bloqué la route que nous devions prendre.
Pour tout dire, je suis tout content parce que nous entrons dans la petite ville de Thoreau, au Nouveau-Mexique, pour voir si l’autoroute 56 qui va à Chaco Canyon est ouverte. Nous voulons aller y voir les ruines indiennes.
Le sol est couvert d’une couche de neige si épaisse qu’on dirait qu’il vient de toucher sa pension du gouvernement et qu’il y savoure à l’avance une retraite longue et joyeuse.
Nous voyons un café qui repose dans l’indolence de la neige. Je descends de la Jeep, où je laisse la fille, et j’entre dans le bistrot pour me renseigner sur l’état de la route.
La serveuse a une quarantaine d’années. Elle me regarde entrer, comme si j’étais un film étranger sorti de la neige, avec en vedette Jean-Paul Belmondo et Catherine Deneuve. Il y a dans le café l’odeur d’un petit déjeuner de quinze mètres vingt de long ; devant lequel sont attablés deux Indiens, qui mangent du jambon et des œufs.
Ils sont silencieux et pleins de curiosité à mon égard. Ils me regardent de côté. Je m’enquiers de la route auprès de la serveuse, et elle me répond qu’elle est fermée. Elle dit cela en une seule phrase rapide et définitive. Eh bien, voilà qui est réglé.
Je m’apprête à sortir, mais l’un des Indiens se retourne et me glisse :
- La route est ouverte. J’y suis passé ce matin.
Je lui demande :
- C’est ouvert jusqu’à l’autoroute 44, celle qui va à Cuba ?
- Oui.
La serveuse s’empresse soudain autour de son café. Le café, juste à ce moment précis, réclame toute son attention et elle la lui consacre, dans l’intérêt de générations de buveurs de café à venir. Sans son dévouement, le café pourrait être en voie de disparation à Thoreau, dans le Nouveau-Mexique.