20 novembre 2017

Tolstoï [Contes et Fables] : Les Pêches

Ah que coucou !

Pour savoir ce en quoi nos têtes blondes vont pouvoir se destiner, il y a plusieurs moyens, dont celle narrée ici par Tolstoï aidé par des pêches que l'oncle Elphim a cultivées dans ses serres et expédiées à ses neveux...

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

Si quelqu'un l'a en russe, merci de partager ;) ou alors de nous signaler où elle se cache...

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

18 novembre 2017

Dalmancé : Plus on est de fous, moins on rit

Ah que coucou !

Dalmancé, qui est-il ? qui est-elle ? nulle idée... j'ai cherché mais de trop nombreux écrivains de l'époque sont susceptibles de se dissimuler derrière ce pseudo... donc, n'étant pas devin, je laisse en blanc.

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

Pourquoi l'auteur a-t-il voulu garder l'anonymat ? A la lecture de ce texte vous allez constater qu'il s'agit de ressentiment suite à la défaite française de 1871... et des événements qui risquent de se produire ensuite... En effet, l'auteur ne semble pas savoir encore si les Prussiens vont annexer la France, l'occuper, ou ??? bref, ce texte a sûrement été conçu au plus tard quelques jours après notre défaite...
En 1871 l'avenir de la France, quel sera-t-il ? Eh bien, c'est ce que tente d'élucider et de deviner ici Dalmancé...
Bon, nous, Français du 21e siècle, connaissons la réponse, enfin, je l'espère parce qu'avec le niveau de culture général de certain, je serais beaucoup moins affirmative ;)... toutefois il est bon de se remémorer ce que nos ancêtres ont pu craindre, attendre, estimer, penser, etc. de cette période... en plus, cette peur de l'inconnu, nous la retrouvons encore aujourd'hui... elle occupe même une grande partie de nos pensées...

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

16 novembre 2017

Richard Brautigan [Vengeance de la Pelouse] : Caporal

Ah que coucou !

Dans notre enfance, dans notre cursus scolaire, nous avons tous "vendu" quelque chose pour rapporter de l'argent dans la caisse de l'école / collège / lycée...
Dans cette histoire, c'est un peu différent... on ne demande pas aux enfants de vendre quelque chose en échange, souvent d'un calendrier ;)... mais de rapporter quelque chose pour la revendre, certainement... et là, dans ces jours de la Seconde Guerre mondiale où tout le monde manque de tout, on demande aux enfants de rapporter du papier... beaucoup de papier... et, parce qu'ils sont encore petits, on les y encourage en mettant au point des grades (comme dans l'armée) où ceux qui rapporte le plus de papier auront un grade élevé...
Richard Brautigan rêve de devenir Général... et pour cela, il collecte du papier... le plus qu'il peut... il fait même du porte à porte pour récupérer quelques morceaux de papiers chez ses voisins... pourtant... pourtant quoi ? eh bien, il vous reste à lire ces quelques lignes :

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

14 novembre 2017

Tolstoï [Contes et Fables] : L'Indien et l'Anglais

Ah que coucou !

Quelle subtilité dans cette vengeance... sans en avoir l'air l'Indien se venge sur l'Anglais avec beaucoup d'intelligence et de psychologie. Plus ? je ne dirai pas ;) sauf que pour ceux qui veulent lire la version de ce texte, vous la trouverez à la suite de sa traduction...

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langues : Français et Russe

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

12 novembre 2017

Honoré de Balzac : Aventure administrative d'une idée heureuse

Ah que coucou !

Aujourd'hui je vous présente un Honoré de Balzac tel que nous n'en avons pas l'habitude ;)...

Vous avez l'habitude avec Honoré de Balzac de lire une histoire sérieuse, structurée, qui nous enseigne sur son époque (ses mœurs, ses attentes, son actualité) ? Eh bien... avec celle-ci :

ABANDONNEZ-EN L'IDÉE !

Oui, dans cette nouvelle Honoré de Balzac nous montre un autre visage : celui d'un homme plaisantant, riant, qui sait disjoncter - et pas qu'un peu ;) mdrr ! - et cela sans utiliser le moindre stupéfiant ;)...

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

Comment faire pour résumer ? ben... bonne question ;) mdrr ! c'est pour cela que je l'ai expédié, il y a quelques mois, à certaines personnes de mon entourage afin de savoir comment elles vont le décrire ;)... (et là, parce que j'élabore ce billet quelques secondes après leur avoir expédié : je n'ai pas encore eu leur retour ;)). Imaginant aisément que ces personnes vont avoir les mêmes difficultés que moi à décrire cette nouvelle, le mieux, est que vous la lisiez vous-même ! et si, ensuite, vous avez une idée de présentation de la dite nouvelle, nous en faire profiter ;).

Bonne rigolade ! (oui, oui, ça arrive parfois avec Balzac ;))

Bonne lecture !
Bisous,
@+
Sab

10 novembre 2017

Richard Brautigan [La Vengeance de la Pelouse] : Un après-midi en 1939

Ah que coucou !

Petit souvenir que Richard Brautigan narre à sa fille de 4 ans en guise d'histoire pour le dodo trop court. Vous le découvrez en dessous de ma signature...

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab


Voici une histoire, telle que je la raconte souvent à ma fille qui a quatre ans. Elle y trouve quelque chose, et elle la réclame sans arrêt.

Au moment d’aller se coucher, elle me dit :

- Papa, raconte-moi l’histoire de quand tu étais petit et que tu grimpais dans le rocher.

- D’accord.

Elle se blottit dans les couvertures, comme si c’était des nuages qu’elle pourrait arranger à son gré, et, en suçant son pouce, m’écoute, de ses grands yeux bleus.

- Une fois, quand j’étais petit, que j’avais ton âge, mon père et ma mère m’ont emmené pique-niquer au mont Rainier. On est monté là-haut dans une vieille voiture, et on a vu un daim debout au milieu de la route. Puis on est arrivé à une prairie où il y avait de la neige à l’ombre des arbres, et là où le soleil ne brillait pas. Des fleurs sauvages, très belles, poussaient dans la prairie. Au milieu, il y avait un immense rocher rond. Alors, papa s’est approché du rocher et a vu un trou au milieu et a regardé dedans. Le rocher était creux et ça faisait comme une petite chambre à l’intérieur. Papa s’est faufilé à l’intérieur du rocher et s’y est assis. De là, on voyait le ciel bleu et les fleurs sauvages. Papa aimait beaucoup ce rocher, et tout l’après-midi, il a fait comme si c’était une petite maison et joué dedans. Il a ramassé des cailloux et les a emportés dans le rocher. Les petits cailloux étaient un fourneau et les meubles et un tas d’autres choses ; et il a fait à manger, et les fleurs sauvages servaient de nourriture.

L’histoire finit là.

Elle lève alors vers moi ses yeux bleus et profonds, et m’imagine enfant, jouant à l’intérieur d’un rocher, avec des fleurs sauvages en guise de hamburgers, que je cuis sur un petit caillou en forme de fourneau.

Elle ne se lasse jamais de cette histoire. Elle l’a entendue trente ou quarante fois, et la réclame encore.

C’est très important pour elle.

Je crois que cette histoire est une espèce de porte à la Christophe Colomb qui la mène à la découverte de son père quand il était enfant et qu’il avait son âge.

8 novembre 2017

Tolstoï [Contes et Fables] : Le Lion et le Renard

Ah que coucou !

C'est l'histoire d'un vieux lion qui, les années passant, a de plus en plus de mal à chasser pour se nourrir... il décide alors de faire venir ses proies dans sa tanière qui tombent toutes dans le piège du lion... jusqu'au jour où vient le rusé renard... et... la suite ? ben, sachez que la morale de ce conte pourrait être : "on trouve toujours plus malin que soi" ;)...

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langues : Français et Russes
Nota : la version originale se trouve à la suite de sa traduction

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

6 novembre 2017

Nicolas-Toussaint Desessarts [La Vie et les Crimes de Robespierre et de ses principaux complices] : Coffinhal

Ah que coucou !

Le problème, avec les livres anciens, c'est que parfois ils sont difficilement numérisables : les pages se dispersent, l'encre s'est étoffée sur le papier ou a totalement disparu suite à des problèmes d'humidité au fil des années, etc. bref, parfois, malgré toute la bonne volonté du monde, nous constatons que certains textes ne deviennent plus que des suites de fragments...
En ce qui concerne cet e-book, le dernier de la série du recueil La Vie et les Crimes de Robespierre et de ses principaux complices ; plusieurs mots ont disparu dans la reliure (refaite), c'est pour cela que je me demandais si cela valait la peine que je vous le poste... ce qui m'a décidé à le faire, c'est que malgré ces "absences" l'ensemble du texte reste lisible et compréhensible - bon, il y a bien quelques mots manquant indiqués par la mention [illisible : mot disparu dans la reliure] mais finalement, ce n'est pas si gênant que ça...

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

Coffinhal est un juge qui a expédié de nombreux innocents sur l'échafaud... c'est aussi un homme qui se trouve spirituel alors que ses blagues sont archi-nulles et injurieuses envers toutes ses victimes. De ce fait il est haï par tous nos ancêtres, même ceux qu'il estime être de ses amis... c'est d'ailleurs un de ses amis chez qui il est allé chercher de quoi s'enfuir de Paris qui part le dénoncer pour qu'on puisse l'arrêter :)... et c'est sous les moqueries et les quolibets de la foule qu'il monte sur l'échafaud...

Bonne lecture !
Ce que nous avons appris de cette série ?
D'abord que pour faire disparaître un tyran de la surface de la terre, il faut savoir être patient pour attendre que les "disciples" du dit-tyran, apeurés parce qu'ils sont condamnés à mort par leur ancien dieu, se révoltent ENFIN (problème : c'est que maintenant les tyrans ayant retenu les leçons de l'histoire, évite de menacer de mort leurs complices) ! car si cette révolte n'était pas venu des anciens complices de Robespierre, elle aurait été balayée dans un bain de sang et Robespierre, devenant plus sanguinaire, aurait durci cette terreur et serait parvenu à supprimer toute la population française qui était âgée de plus de 15 ans en 1789, afin de pouvoir régner tel un despote sur une jeunesse inexpérimentée et n'ayant plus personne pour leur enseigner ce qu'ont appris les siècles passés à notre civilisation...
Ensuite, qu'il faut à nouveau conspirer pour se débarrasser des nouveaux maîtres...
Bref, en d'autre terme, il faut mieux éviter de donner les rênes de la France à un autre Robespierre ;) !! ça évite de nombreux morts innocentes, des casse-têtes pour élaborer une stratégie pour supprimer un tel personnage et ses sbires, et une série de violence pour ensuite, se débarrasser des anciens alliés du tyran qui auront profité des troubles pour prendre le pouvoir de notre pays...

Bisous,
@+
Sab

4 novembre 2017

P.-L. Jacob : L'Homme au Masque de Fer

Ah que coucou !

Moi aussi, avant d'ouvrir ce livre, P.L. Jacob, je ne connaissais pas et n'en avais jamais entendu parler... dommage car il donne l'impression de vouloir aller au fond des choses afin de connaître au mieux son sujet... et là, son sujet, c'est le Masque de Fer... et comme nombreux de ses concitoyens, il cherche à savoir qui était l'Homme au Masque de Fer... il a donc décidé de fouillé dans différentes archives, dans différentes bibliothèques, afin de découvrir le plus de documents possibles. Et ce qu'il a trouvé, c'est quelque chose d'assez étrange : les histoires que l'on raconte et qui sont arrivées au Masque de Fer, sont attribués, en très grande majorité, au surintendant disgracié de Louis XIV, à savoir :

Nicolas Fouquet !

Mais cela veut-il forcément dire que l'Homme au Masque de Fer = Nicolas Fouquet ? et si vous lisiez cet ouvrage par vous-même pour vous faire votre propre opinion ? Hein ?

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français du XVIIIe et XIXe siècle...

Alors ? Fouquet ? Masque de Fer ou pas ?

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

2 novembre 2017

Théophile Viau : Apologie au Roy

Ah que coucou !

Théophile Viau est un écrivain français du début du 17e siècle qui a été condamné à mort pour ses mœurs... Dans cette apologie au Roy il explique qu'il est victime des fanatiques religieux qui ne cessent d'inventer des crimes nouveaux dont il serait l'auteur afin que le roi, lui-même, l'abandonne et ne le protège plus...

Qui ment ? Qui dit la vérité ? Le roi a tranché et...

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français du 17e siècle

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab