28 avril 2017

Angélique Malakh : Haziel et Sitri

Ah que coucou !

accessible directement sur le site de l'éditeur en cliquant ici
Format : e-pub
Langue : Français

Sitri est un soldat. Haziel est sa supérieure hiérarchique dans l'armée des anges. Cette armée, comme l'indique le premier tome L'Eclosion des Elus a pour principale mission "de protéger les humains contre des attaques de créatures issues de leur galaxie"... quand l'histoire commence, nous arrivons juste après une bataille où Haziel vient d'être blessée par une épée elfique (les seules pouvant tuer un ange)...

Et maintenant, qu'en dire ? Cela dépend d'abord de l'image que vous vous faites d'un ange... par exemple, si vous croyez qu'un ange est asexuel, vous risquez fort de ne pas apprécier cette histoire dont l'écriture montre néanmoins une bonne maîtrise de l'auteur de notre langue...
Ensuite, cela dépend si vous aimez aussi la littérature "érotique"... de nombreux passages laissant sous-entendre des faits qui se sont déroulés et qui vont se dérouler ;)...
Après vient le fait si vous appréciez d'arriver, comme ça, sans crier "gare !" dans un passage d'une œuvre que vous ne connaissez nullement... oui, nous ne pouvons que regretter qu'ici l'auteur n'ait pas pris le temps de présenter les 2 personnages de cette nouvelle...

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

26 avril 2017

Georges Feydeau [Monologues] : Le Petit Ménage

Ah que coucou !

Minet est un chat angora que son maître à marier à sa chatte andalouse... et tous les deux commencent par une lune de miel leur mariage... Mais pendant celle-ci il y a le "cousin", un matou don Juan voisin, qui vient squater et, évidemment, il fait les yeux doux à la chatte andalouse qui... qui... qui tombe sous son charme. Comment va réagir Minet ? Va-t-il mettre dehors l'autre matou ? et bien vous le saurez en lisant le monologue suivant :

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

24 avril 2017

Richard Brautigan [Vengeance de la Pelouse] : Le temps qu'il fait à San-Francisco

Ah que coucou !

Nouvelle trop courte pour que je vous la présente ici sans plagier l'auteur, vous pourrez lire, au-dessous de ma signature :

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab


C’était un après-midi nuageux, et un boucher italien vendait une livre de viande à une très vieille femme, mais Dieu seul sait ce qu’une femme si vieille peut bien faire d’une livre de viande.
Elle était trop vieille pour tant de viande. Peut-être était-ce pour une ruche, et peut-être avait-elle cinq cents abeilles dorées à la maison, qui attendaient la viande, leurs corps gorgés de miel ?
Qu’est-ce que vous voulez comme viande aujourd’hui ? dit le boucher. Il y a du bon hamburger ; bien maigre.
- Je ne sais pas, dit-elle. Ce n’est pas la même chose, le hamburger. - Ouais, bien maigre. Je l’ai haché moi-même. J’ai mis beaucoup de viande maigre dedans.
- Du hamburger, il me semble que ce n’est pas ce qu’il faut, dit-elle.
- Si, dit le boucher, c’est tout à fait le jour pour du hamburger. Regardez dehors. Il y a des nuages. Certains de ces nuages sont gonflés de pluie. Moi, je prendrais du hamburger, dit-il.
- Non, dit-elle, je ne veux pas de hamburger, et je ne crois pas qu’il va pleuvoir. Je crois que le soleil va se montrer, et ce sera une belle journée, et je veux une livre de foie.
Le boucher était stupéfait. il n’aimait pas vendre du foie aux vieilles dames. Il y avait quelque chose là-dedans qui le mettait très mal à l’aise. Il ne voulait plus lui parler.
Il prit l’argent, lui rendit la monnaie, et retourna à son étale de volailles pour essayer de se calmer.
En se servant de ses os comme des voiles d’un navire, la vieille femme sortit dans la rue. Portant le foie comme si c’était son trophée, elle alla jusqu’au bas d’une rue en pente.
Elle la monta, et comme elle était très vieille, cela lui était pénible. Elle se fatiguait, et plusieurs fois avant d’arriver en haut, elle dut s’arrêter pour souffler.
C’est en haut de la rue qu’elle habitait : une haute maison de San Francisco, avec de larges baies qui reflétaient un ciel couvert.
Elle ouvrit son sac à main qui ressemblait à un petit champ en automne, et près des branches tombées d’un vieux pommier, elle trouva ses clés.
Puis elle ouvrit la porte. Cette porte était une vieille amie en qui elle avait confiance. Elle lui fit un petit signe de la tête, et entra dans la maison, puis, au bout d’un long corridor, entra dans une pièce qui était pleine d’abeilles.
Il y avait des abeilles partout dans la pièce. Des abeilles sur les chaises. Des abeilles sur la photo de ses défunts parents. Des abeilles sur les rideaux. Des abeilles sur un très vieux poste de radio autrefois à l’écoute des années trente. Des abeilles sur son peigne et sur sa brosse.
Les abeilles vinrent vers elle et l’entourèrent affectueusement, tandis qu’elle défaisait le paquet et posait le foie sur un plateau d’argent obscurci qui se transforma bientôt en un jour de soleil.

22 avril 2017

Adeline Neetesonne : Elle

Ah que coucou !

Bon, là, je suis très mal placée pour juger de la qualité de cet ouvrage car la littérature Erotique n'est pas du tout mon truc, surtout "lesbien"... même si j'estime que le style d'écriture est assez prometteur (pour autre chose)... oui, il est bien écrit.

accessible directement sur le site de l'éditeur en cliquant ici
Format : e-pub 
Langue : Français

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

20 avril 2017

Fanny Rieubon : Peureux Noël

Ah que coucou !

accessible au téléchargement directement sur le site de l'Editeur Livre-Book, en cliquant ici
Format : e-pub
Langue : Français

A découvrir !

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

18 avril 2017

Richard Brautigan [Vengeance de la Pelouse] : Chapitres perdus...

Ah que coucou !

Voici un texte que Richard Brautigan "avoue" avoir écrit le 4 décembre 1969 ;)... quelques années après avoir perdu 2 chapitres qu'il destinait à son recueil La Pèche à la truite en Amérique (cliquez ici pour acheter celui-ci directement auprès de l'éditeur si ce n'est pas fait encore et/ou pour accéder à une fiche de lecture détaillée du dit-recueil). Perso, ne l'ayant pas lu encore cela ne dérange nullement de lire ces 2 chapitres avant le dit recueil... Richard Brautigan les ayant très bien présentés et reliés ensembles et à son livre... toutefois, après lecture, on a envie d'en savoir un peu plus... alors ;)...

Voici donc les 2 chapitres manquants ;) :

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

16 avril 2017

Georges Feydeau [Monologues] : Aux Antipodes

Ah que coucou !

D'abord, avant de commencer :


 

Maintenant nous pouvons aborder le sujet du jour ;)...

Georges Feydeau nous fait rire en narrant des mésaventures parisiennes d'une provençale... Madame Judic, du Théâtre des Variétés, tient le rôle d'une femme qui doit aller enterrer son oncle à Marseille mais elle se retrouve :

A PARIS !!

habillée avec ses vêtements de deuil et transportant une couronne d'immortelles pour son oncle... et à la sortie de la gare, elle décide de prendre un fiacre pour la mener chez un cousin de son mari qui n'avait pas pu l'accompagner à cause d'une crise de goutte... mais voilà, elle ne connaît nullement l'adresse de ce cousin... et comment la trouver sans internet, sans téléphone ;) ??? et bien, voyez un peu comment nos ancêtres, dans ce temps-là, faisaient ;) mdrrr ! en lisant ces quelques pages du monologue provincial-comique :

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

14 avril 2017

Aliénor Oval : Nouvelles

Ah que coucou !

Voici un recueil de 3 nouvelles offert par les éditions l'Ivre-Book :

accessible directement sur le site de l'éditeur en cliquant ici
Format : e-pub
Langue : Français

 Ces 3 courtes nouvelles nous narrent la peur et l'angoisse d'une mère, immobilisée dans son lit suite à une opération, qui doit rassurer sa fille de 6 ans, traumatisée par la violence de son père présente encore dans leur mémoire (Dans ses yeux) ; dans la seconde il s'agit l'amour d'une fillette pour son père qui assassine sa mère presque devant elle (Le Fiel) ; et enfin, dans la dernière (Attention un train peut en cacher un autre) il s'agit d'un suicide : quelqu'un s'est jeté sous les roues d'un train...

Bonne lecture !
@+
Sab

12 avril 2017

Doctor Who : La Nuit des humains

Ah que coucou !

Et voici le dernier qu'on m'a donné :

source de l'image est l'éditeur : Milady

Celui-ci est (comme le précédent paru sur ce blog) aussi digne de la série et donne envie de lire la suite qu'on en oublie l'heure... OUPS ! mais, encore une fois, il y manque une page explicative de qui est qui et qui fait quoi... ce qui ne permet pas forcément à ceux qui n'ont pas visionné la série de pouvoir comprendre exactement ce qu'il se passe et cela dès la première page...
Cet ouvrage a sa place dans ma bibliothèque.

En résumé, parmi les 3, seuls 2 vont rester dans ma bibliothèque ;).

Bisous,
@+
Sab

10 avril 2017

Richard Brautigan [La Vengeance de la Pelouse] : Café

Ah que coucou !

Dans cette page (format A4) Richard Brautigan nous explique son amour pour le café (ce que quelques-uns de ses proches pourraient croire ;)) malgré qu'il n'ai jamais eu envie de boire du café... ben... oui... qu'est-ce qu'une tasse de café, qu'un moment de partage, de discussion ;) ? et justement, lui, y arrive-t-il à partager un tel moment privilégié ??? et bien lisez la nouvelle suivante et vous le saurez :

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab (l’accro au café)